SALTIM’BAND, PORTRAIT D’UN DUO FRANCO-ALLEMAND

Saltim'band est un duo berlinois composé de la chanteuse et comédienne Amandine Thiriet et de l'accordéoniste allemande Bar-bara Klaus-Cosca, accompagnées parfois à la contrebasse par Ralph Kienle.

Les deux musiciennes jouent ensemble de-puis septembre 2012, de la chanson issue des répertoires français et allemands, et quelques compositions. Elles se produisent régulièrement à Berlin, dans les cafés-concerts, lieux littéraires, festivals, avec notamment un programme de chanson française sur "Paris et l'amour" qui fait revi-vre l'atmosphère des bars et bistrots français.

Pour plus d’information: www.saltimband.com


ROCÍO VÁSQUEZ, DANSEUSE FRANCO-PÉRUVIENNE POUR QUI LA DANSE EST UN REMÈDE CONTRE LE MAL DU PAYS !

Je m’appelle Rocío Vásquez, je suis franco-péruvienne et réside à Berlin depuis 7 ans. Je suis également membre actif du tout nouvellement formé Comité Culture de Français de Monde.

La danse a toujours été ma meilleure amie contre le mal du pays (et contre tous les maux d’ailleurs !!). Grâce à elle, je ne ressens aucune frontière linguistique.

Issue d’une formation en danse classique, danse espagnole et flamenco, et danse fol-klorique péruvienne, j’ai rencontré à Berlin plusieurs maîtres et danseurs en danse in-dienne, africaine, orientale, latino-américaine et même bretonne. Cet apprentissage a engendré en moi une soif de connaissance des danses lointaines. Et mon parcours ne s’arrête pas là…

Avec l’arrivée de mes filles, 9 ans, 5 ans et 18 mois, je me suis spécialisée dans l’enseignement de la danse aux jeu-nes enfants. Actuellement, j’enseigne dans le Familienzentrum de Mehringdamm, et à l’école européenne franco-allemande Regenbogenschule où l’on prépare de grands spectacles avec costumes et scénographies “faits maison”. Parallèlement, je travaille dans le domaine de la Gestion Culturelle, un métier qui embrasse parfaitement ma for-mation de juriste et mon coeur d’artiste.

Pour la Galette des rois de l’association du 18 Janvier prochain, j'ai proposé une animation avec mes petits élèves avec qui j'ai clos la présentation avec une grande ronde où tous étaient invités à se laisser entraîner par la mélodie du Biniou et de la Bombarde.

Venez nombreux !

Rocío Vásquez Escalante, artistika@visioncreativa.org


CLAIRIKINE

Claire Webster, alias Clairikine, est une des-sinatrice franco-americaine “trilingue ou quintilingue, cela dépend des jours”. Elle est installée depuis janvier 2010 à Berlin. Ses travaux, consultables sur le blog clairiki-ne.blogspot.com, naissent d’une compulsion d’archiviste qui la poursuit depuis toute peti-te, l’amenant à coucher sur le papier les réalités de sa vie de jeune active se sentant chez elle partout et nulle part. Ainsi, son premier “projet de longue haleine” Master of Survival retrace les neuf premiers mois de son arrivée à Berlin dans le cadre de son stage de fin de master professionnel.

Page FB

Blog


PIERRE-JÉRÔME ADJEDJ, AUTEUR ET METTEUR EN SCÈNE

Auteur et metteur en scène français installé à Berlin, Pierre-Jérôme Adjedj travaille depuis plusieurs années sur divers projets basés sur le mélange des langues.

Directeur artistique d'Anamorphismes en France et de BabelMix à Berlin, il développe actuellement la plateforme BabelMixProje(c)(k)t, projet ouvert dont l'objectif est de générer aussi bien des textes que des formes vivantes et performatives. Sur le principe du kaléidoscope, il s'agit de convoquer pour chaque projet les langues nécessaires, comme autant de miroirs multiples construisant à chaque fois une langue originale, puis de rechercher, dans la suture de mots et concepts étrangers l’un à l’autre, une for-me singulière d’unité et d’intelligibilité. Ainsi la pièce Initial Sarah Stadt, qu’il a créée en 2012 à Berlin avec une équipe franco-allemande, raconte une histoire de trouble identitaire appelant un mélange dramaturgique de fran-çais et d’allemand.

Précédemment, Pierre-Jérôme a signé la première adaptation au théâtre de La Pitié dangereuse de Stefan Zweig. Il travaille actuellement à la préparation de plusieurs projets tels que Haine-Lich, projet d’écriture franco-autrichien, et Gemeins-Âmes, projet d’installation et de livre numérique basé sur le recueil de témoignage, avec Amandine Thiriet. Il participe aussi au projet de Renaud Cojo Low-Heroes, un hyper-cycle, qui sera créé en 2015 à la Cité de la Musique à Paris et à l’Opéra National de Bordeaux. Il est également chargé d’enseignement depuis 2003 à l’université Paris-Est, dans le domaine de l’écriture de scénario et de la dramaturgie, où il participe depuis deux ans à un projet d’innovation pédagogique.

page Facebook


NEIL JOMUNSI—DE SON VRAI NOM JULIEN SIMON

Après avoir vécu pendant plus de dix ans à Paris, Neil Jomunsi — de son vrai nom Ju-lien Simon — a emménagé à Berlin à l'aube de ses trente ans, avec sa femme et leur bibliothèque commune. C'était il y a un peu plus de deux ans. Des années qu'il travaillait en tant que libraire, vendant le jour les livres auxquels il espérait secrètement que viendraient s'ajouter ceux qu'il écrivait la nuit, et puis la nouvelle est tombée : son épouse avait trouvé un boulot à l'étranger et il fallait choisir. Pourtant, ils n'ont pas hésité un instant. Pour Neil, il s'agissait clairement du signe qu'il attendait depuis des années, d'un coup de pouce du destin qui lui disait de prendre ses rêves en main et de travailler enfin à plein temps à sa passion : le roman. Après un temps d'adaptation à la vie d'expat', l'auteur s'est vite lancé à corps perdu dans l'aventure — ou plutôt dans l'épreuve — avec pour modèle son romancier fétiche, Ray Bradbury. Le célèbre auteur de Fahrenheit 451 et des Chroniques Martiennes répétait en effet à qui voulait l'entendre que pour apprendre à écrire, il suffisait... d'écrire, sans trêve ni repos, jusqu'à produire enfin une histoire qui en vaille la peine. Neil a donc pris l'Américain au mot et a lancé l'année dernière le "Projet Bradbury", un marathon d'écriture sur le net qui a rencontré un vif succès, toujours en poursuivant en parallèle la rédaction de deux romans, dont un sur Ber-lin, une ville qui l'inspire tout particulièrement. "C'est un endroit où il y a beaucoup de fantômes et de mauvais souvenirs, une matière idéale pour un romancier." Le Projet Bradbury prendra fin en septembre : armé de ses 52 nouvelles et de ses deux romans, Neil ira alors frapper à la porte des éditeurs et poursuivra sa route.

Page FB

Blog


Corinne Douarre, auteure-compositrice-interprète

De l’architecture à l'écriture, il n’y avait qu’un pas. Celui de la traversée du Rhin peut-être ? Dans les années 90, après des études à Stuttgart et Paris, Corinne Douarre s’installe à Berlin. La ville en pleine effervescence fait aussi écho aux histoires de guerre de son père. Cette tension qu'elle ressent parti-culièrement à Berlin-Mitte, ce « décor inachevé à la fois mort et nouveau né », lui inspire ses premières chansons.
Sur scène, elle unit avec esprit deux langues et deux cultures. Elle s'accom-pagne au piano et à l'autoharpe, un médium prédestiné pour un voyage entre présent et mémoire. Dirk Homuth, son compagnon de scène depuis dix ans, lui donne la réplique aux guitares. Partie intégrante de la scène berlinoise, elle tourne en Allemagne et en France. Elle partage la scène, écrit et enregistre des chansons avec des artistes tels que Kent, Pigor, Manfred Maurenbrecher, Lisa Zenner et Boris Steinberg. Corinne Douarre compose la musique des " Wurfsendungen " de Clarisse Cossais pour Deutschland Radio. Ses albums sont diffusés sur les ondes (Deutschland Funk, Radio France Internationale) et dans la série télévisée allemande GZSZ (RTL). L'histoire de son père, qui fit son Service du Travail Obligatoire (STO) à Plauen de 1943 à 1945, la guide dans un travail de mémoire. Corinne Douarre initie d'abord des projets intergénéra-tionnels dans lesquels des jeunes mettent en chansons des témoignages de la guerre et de la RDA. Le premier spectacle a lieu à Plauen en 2006, d'autres suivent en France et en Pologne en partenariat entre autres avec la Fondation Genshagen, l'OFAJ et Les Rendez-Vous de l'Histoire de Blois et de Weimar.
Corinne Douarre prépare le premier volet de son projet scénique Plauen : en s'inspirant de l'histoire de son père, elle tisse avec sensibilité des liens avec aujourd'hui, en chanson et lectures. Son Ep actuel "Silences, 5 Bil-der der Stille" est accompagné d'une série limitée de tableaux-pochettes conçue par l'artiste.

Site internet / Page Facebook