Les saveurs du palais.

Moment de bonheur en retrouvant, ce qui fait entre autre, la richesse de notre pays, à travers le film " les saveurs du palais ". Hortense Laborie, jouée par Catherine Frot, vient un peu à la rescousse de Jean d'Ormesson, qui prend son rôle de président de la République, à merveille, en incarnant un Francois Mitterrand, silencieux, sobre, mais gourmet jusque dans ses gestes.

 

Moment de gourmandise, où notre palais, dans la salle de cinéma, était stimulé, par tous ces produits venant du terroir, sentant bon la France rurale. Nous ne savons pas faire de machines outils- que le ciel nous en préserve - mais nous savons exporter notre savoir vivre! Et dans cette atmosphère, où notre pays a une part d'universalité, on tombe sur Hiam Abass, sur Arte, dans Square, avec Vincent Josse. Hiam Abass, actrice, réalisatrice, photographe, arabe israélienne, palestinienne, nous parle en français de son métier de comédienne, de sa terre, de ses espérances, et nous téléspectateurs, fatigués d'entendre nous dire que notre pays va mal, que le modèle Allemand est la solution - que le ciel nous en préserve là aussi ! - on reçoit une bouffée d'oxygène.

 

Dans cette ambiance un peu anxiogène, il y'a enfin Christian Bobin, et son dernier livre " l'homme-joie ", où il écrit qu'il " n'y'a rien de plus rare, ni de plus vivant, ni de plus important au monde que d'essayer de rencontrer quelqu'un. L'autre est un miroir. Si le miroir est de bonne qualité, il nous permet de nous deviner en lui. " " Les saveurs du palais ", c'est aussi être au carrefour du monde. Et les Français sont doués pour tout ce qu'ils n'apprennent pas.

 

 

Amine Cassim

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Juicers Reviews (dimanche, 14 avril 2013 05:49)

    I shared this upon Facebook! My buddies will definitely like it!